space.gif

le Yoga et les enfants

Le yoga est une excellente expérience pour les enfants.

Les enfants sont des êtres divins. A la naissance ils vivent dans l’unité avec  le monde extérieur qui les entoure. les  bébés sourient si spontanément, ils sont UN  et vivent la joie pure –que nous appelons Ananda en yoga-.

Les mois passent et arrivent les premières angoisses:ils  réalisent qu’ils ne sont pas leurs mère, ni leur père, ni le monde autour d’eux. Et ce n’est pas finit : les premières séparations d’avec leurs parents, la crèche ou ils rencontrent d’autres enfants, d’autres adultes. Et ensuite l’école!

Ils font leurs premières expériences de groupe en dehors de la famille. Ils passent de la découverte, à l’expérimentation, ils doivent  traverser les obstacles qui se présentent à eux, s’adapter à un rythme qui n’est souvent pas le leur, et sont souvent débordés d’émotions qu’ils ne parviennent pas encore à canaliser seuls, ce qui est bien normal.

Selon la manière dont ils vivent toutes ces expériences, les émotions du quotidien passent au premier plan , cachant   plus ou moins leur nature divine comme les nuages devant le soleil. le yoga leur montre comment chasser les nuages et revenir à eux-même, de façon très ludique.

Le cours de yoga est un temps  dédié aux enfants, un temps où je m’adapte à leur rythme. Lorsque nous faisons les choses à notre rythme, nous sommes plus calmes et détendus, c’est pareil pour les enfants. S’ils trouvent un espace- temps dans leur vie, où l’on respecte leur rythme, où ils peuvent se poser, ils s’adapteront plus facilement au rythme de l’école, de la vie professionnelle de leurs parents, etc.

le yoga est la cessation de tourbillons du mental. (Yoga sûtra, 1, 2) . Ce chemin débouche sur un sentiment d’unité,  et de joie pure. Sur ce chemin les enfants découvrent  différents outils et bienfaits:

les exercices et postures développent la conscience de leur schéma corporel. elles sont absolument nécessaire au bon développement de l’enfant .

« Le mouvement n’est pas seulement l’expression de l’ego, mais le facteur indispensable pour la construction de la conscience, (…). Donc le mouvement est un facteur essentiel pour la construction de l’intelligence qui s’alimente et vit des acquisitions obtenues à partir de l’environnement extérieur » – Maria Montessori.

-Découvrir percevoir son corps: le jeune enfant apprends à reconnaître, nommer les différentes parties du corps. il  expérimente la coordination et l’équilibre, prends conscience de son tonus, développe sa latéralité, et éveille ses 5 sens.

- les postures sont souvent en lien avec une histoire, que je leur raconte, ou crée par les enfants. Au delà  des bienfaits sur les plans physique et organiques les enfants abordent les qualités symboliques des postures d’  animaux ou d’ objets . « sage comme une tortue » , « souple comme une liane » etc.  les enfants sont aussi invités à créer leurs postures, une histoire avec celles qu’ils ont abordées ou des fiches de postures qu’ils ont aimées.

-Le lien avec la nature est toujours présent dans le cours, l’observation  des rythmes ds saisons, de la journée et de leur énergie en lien avec ces ryhtmes .

-Prise de conscience de la respiration: il s’agit d’exercices ludiques qui permettent à l’enfant de saisir la différence entre l’inspiration et l’expiration, les différents modes respiratoires (bucal ou nasal) , la localisation (thoracique ou abdominale). cette prise de conscience s’accompagne de la découverte de variations possibles dans la durée (courte ou longue), le ryhtme (rapide , lent) ou la force (douce ou puissante). ces exercices amènent  une grande détente , libère les tensions, apprennent à l’enfant à moduler son souffle.

-le son  permet d’allonger l’expiration en douceur. le son conduit les enfants à un état de calme et d’attention à ce qui se passe en eux. A l’écoute des vibrations du son, les enfants rentrent souvent dans un état de concentration et de calme impressionnant.

les émotions, ces variations du coeur,  qui envahit les plus jeunes et déroutent souvent les parents. Point de panique, l’amygdale de leur jeune cerveau n’ est pas encore assez développée pour qu’ils puissent contrôler leurs émotions seuls; cela viendra avec le temps. les neurosciences,très proches du yoga  ont énormément éclairé la vision de l’enfant. je m’en inspire beaucoup avec les enfants. « Ajna chakra » , en sanskrit « centre de commandes » correspond à l’ amygdale du cerveau. Dès le début du cours, j’invite les enfants à observer leurs émotions, et à décrire simplement comment ils se sentent, sans jugement, sans intellectualisation, sans explication. simplement un constat de leur état d’énergie,  ou de leur état émotionnel du moment. Ensuite, au cours de la séance  je leur propose des outils, des jeux, des exercices qui leur permettront de reconnaître leurs émotions, de chasser leur colère, de doser leur énergie, de se faire du bien, d’écoute et de respecter les autres et de rire ensemble. Rien de tel que le rire pour chasser  fatigue, tristesse ou colère!

le yoga pour les enfants est une approche globale et dynamique qui permet un développement physique, organique et émotionnel épanoui.   le détachement s’installe peu à peu, les enfant prennent du recul, ils développent discernement et ne se laissent plus envahir par des émotions débordantes. ils expérimentent  et renforcent le lien avec eux même, avec les autres et le monde qui les entoure.

le but du cours de yoga pour les enfants, est que tout ce qu’ils expérimentent  pendant la séance infuse dans leur vie quotidienne. Au delà des exercices physiques, ludiques des prises de conscience,  les enfants  accèdent aux  yamas (règles éthiques universelles) : la non-violence, la vérité, ne pas prendre ce qui appartient à un autre, le contrôle de soi, la générosité) et  aux niyamas (règles d’hygiène physique et mentale, respect de soi): la propreté, le contentement, l’ardeur, la connaissance de soi et des histoires du  yoga, la confiance).

La sérénité  qu’apporte  le yoga aux enfants leur permet  de s’ouvrir pleinement à la vie et de trouver l’équilibre dans les situations quotidiennes.

la structure d’une séance  ne change pas pour donner des repères aux enfants. En revanche, le contenu s’adapte  toujours à leur état du moment.

Le cours débute par un temps  d’échanges et de recentrage  Les exercices et postures sont ensuite abordées sous formes ludiques,  avec des histoires racontées aux enfants, ou crées collectivement. Ils laissent libre court à leur imagination, et vont vivre des aventures passionnantes, en s’incarnant en animaux, en plante, en se métamorphosant en objet. Ils vont aussi inventer de vraies postures de yogis accomplis pour enrichir le répertoire du yoga! Des temps d’attention, de conscience de la respiration ponctuent la séance.

Le cours se termine par un temps de concentration, de pleine attention, avec  une histoire apaisante,  une pratique sur les sons, ou des exercices respiratoires. Ils s’apaisent et goûtent un moment de sérénité avant de rentre à la maison.